jeudi 16 février 2017

Tes Mots Sur Mes Lèvres - Katja Millay

Tes Mots Sur Mes Lèvres, 
De Katja Millay, 
Publié aux éditions Fleuve Noir, 
Romance, Jeunesse, 
501 pages, 
17 € 50. 

Quatrième de couverture : 

Je m'appelle Natsya. 
Voilà 452 jours que je ne parle plus. A personne. 
Depuis que quelqu'un m'a volé ma vie et ma seule passion. 

Dans mon nouveau lycée, personne ne sait qui je suis et tout le monde me fuit. 
Sauf Josh Bennett. 

Il est toujours seul, comme moi. 
Un jour, il me parle.
 Et ma vie change. 
Encore une fois. 


Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? 

Il a beaucoup fait parler de lui à sa sortie en 2014, je l'ai un peu oublié dans ma PAL et je me suis enfin décidé de le sortir. Ce qui me faisait peur ? J'accroche de moins en moins avec les romans jeunesse depuis quelques temps ... 

Une jolie surprise ... ! 

Je ne m'y attendais pas, mais j'ai étais agréablement surprise lorsque j'ai ouvert ce livre. 
L'histoire que nous fait découvrir l'auteure et différente. Elle nous parle de reconstruction à travers Natsya cette jeune fille qui a subie un traumatisme et qui a décidé de ne plus parler. Natsya est l'ombre d'elle-même et au fil des pages j'ai compris pourquoi. Ce n'est pas un sujet facile, mais l'auteure l'a traité très subtilement. Et rend la lecture profonde.

Elle va tout de même peu à peu se reconstruire -alors qu'elle n'y compte pas- en la compagnie de ces nouveaux camarades de classe. Et en compagnie de Josh elle va se sentir différente. Josh qui lui aussi a tout perdu. Et qui semble fort. Il va percevoir une lueur en Natsya que personnes d'autres ne voient. Natsya va-t-elle retrouver la parole ?  

L'auteure alterne avec les points de vue de ces deux personnages et c'est un vrai plus pour moi. Cela permet je trouve de ne pas se lasser des deux adolescents et de s'attacher un peu plus à eux... 

Le côté romance et jeunesse me faisait un peu peur. De plus en plus je délaisse ce genre. Là franchement je n'ai pas trouvé de clichés ou d'exagérations qui me font parfois hérisser le poil. J'ai trouvé des personnages matures. 
 La fin par contre a été un peu trop en longueur pour moi -comme souvent-. Mais ce qui est beau c'est qu'au-fil des pages l'espoir renaît et fait place à la reconstruction. 

Le mot de la fin ? : 

Contente et surprise par cette lecture, dont je garderai un bon souvenir ! 

Ma note : 4/5 .

vendredi 10 février 2017

Le Sourire des Femmes - Nicolas Barreau

Le Sourire Des Femmes, 
De Nicolas Barreau, 
Publié aux éditions Le Livre de Poche, 
Contemporain, 
320 pages, 
7 € 10. 

Quatrième de couverture : 

Le hasard n'existe pas ! Aurélie, jeune propriétaire d'un restaurant parisien, en est convaincue depuis qu'un roman lui a redonné goût à la vie après un chagrin d'amour. A sa grande surprise, l'héroïne du livre lui ressemble comme deux gouttes d'eau. 
Intriguée, elle décide d'entrer en contact avec l'auteur, un énigmatique collectionneur de voitures anciennes qui vit reclus dans son cottage. 
Qu'à cela ne tienne, elle est déterminée à faire sa connaissance. Mais l'éditeur du romancier ne va pas lui faciliter la tâche... 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? 

La quatrième de couverture m'a mise l'eau à la bouche. Une cuisinière qui souhaite rencontrer coûte que coûte L'Auteur qui l'a bouleversé. L'héroïne de son livre, lui ressemble étrangement. En fait elle est persuadée que c'est elle dont parle l'auteur. 

Une jolie lecture : 

Je n'attendais rien en particulier en ouvrant ce roman et je dois dire que je suis plutôt contente de cette lecture. 
J'ai voyagé dans les rues de Paris en compagnie d'Aurélie, qui vient de se faire lâcher par celui qui partagé sa vie. Elle est un peu désemparée et on ne peut être que touchée par ce qui lui arrive. Mais un livre va bouleversé sa vie. Le livre qui parle d'elle. 
Elle va partir à la recherche, un peu compliqué de son auteur. Une histoire qui peut que nous faire rêver, nous amoureux de la lecture. 

En parallèle nous découvrons André l'éditeur du fameux roman qui se retrouve dans une situation très délicate avec la demande d'Aurélie qui est très insistante ... 
J'ai passé un bon moment comme dit plus haut, mais je n'ai pas étais surprise par cette histoire. Le thème m'a beaucoup plu, mais j'ai trouvée que l'histoire était un peu trop prévisible. 
J'ai trouvé également quelques longueurs sur la fin qui m'ont ennuyé quelques pages, mais rien de bien méchant ! 

Je garderai tout de même un bon souvenir de cette lecture qui se lit très vite ! 

Le mot de la fin : 

Une lecture fraîche, qui parle de notre univers, et qui met de bonne humeur. 

Ma note : 3/5

mardi 7 février 2017

La Vie Enfuie de Martha K. - Angélique Barbérat

La Vie Enfuie de Martha K. 
D'Angélique Barbérat, 
Publié aux éditions Michel Lafon, 
Roman Contemporain, 
396 pages, 
19 € 95. 

Quatrième de couverture : 

Après des semaines, elle apprend qu'elle se prénomme Martha, qu'elle est française, mariée et mère d'un petit garçon. Personne ne peut expliquer pourquoi elle se cachait dans la remorque de ce camion, à la frontière entre l'Allemagne et la Pologne. Elle moins que les autres, car son amnésie est totale. Et quand elle revient dans leur maison sur les bords du lac d'Annecy, elle découvre sa vie passée. 
Mais elle ne se reconnaît pas dans la femme qu'on lui décrit. Une part d'elle-même a disparu, Martha en est certaine. Alors elle va enquêter. Que faisait-elle sur cette route lointaine, un matin de janvier ? Est-xe qu'elle fuyait ? Pourquoi n'avait-elle su r elle qu'un tube de rouge à lèvres ? Pourquoi, surtout le sentiment que quelque chose - ou quelqu'un- lui manque atrocement est-il aussi ancré en elle ? 

Mon avis : 

Je remercie les éditions Michel Lafon de cet envoi ! J'ai pu découvrir Angélique Barbérat avec son splendide "L'instant Précis Où Les Destins S'entremêlent" et je n'avais qu'une envie : découvrir celui-ci ! 

Coup de coeur ! : 

Autant vous prévenir tout de suite, ce roman est un gros coup de coeur. 

J'ai fais la connaissance Martha, qui est complètement perdue. Qui a perdue son identité. Puis elle découvre peu à peu qui elle était. Elle ne comprend pas vraiment qui est cette personne si différente de ce qu'elle ressent être. 
C'est d'autant plus compliqué, qu'elle a une famille, un mari, un enfant Louis. Elle ne se souvient de rien. Personne n'arrive à lui faire retrouver la mémoire. Et ce sentiment est difficile pour elle. Comment peut-on oublier son mari ? Son enfant ? 

Le début est très perturbant un poil long car Martha est perturbée, elle essaie de comprendre et nous aussi. Angélique Barbérat m'a souvent mis le doute sur le passé de Martha. Est-ce vraiment sa famille ? L'histoire de Martha K. se met doucement mais surement en place. Et puis on découvre -en même temps qu'elle- une sensation de retrouvé. Un nom va profondément l'a bouleversé, plus de 3 ans après son amnésie. Et va faire ressurgir peu à peu son passé. 

Et c'est à ce moment-là, que je n'ai pu lâcher La Vie Enfuie de Martha K. Vraiment, je ne voulais qu'une chose connaître le dénouement, ce qui c'était réellement passé, les pages se sont tournées à une vitesse folle, j'ai adoré tous ses personnages. Mon coeur bondissait au fil des découvertes. Il n'y avait rien de trop dans les descriptions dans les dialogues... 

Angélique Barbérat a su me surprendre mêlant un roman contemporain avec du thriller -que j'ai en horreur d'habitude-, elle a su mêler tout ce dont j'aime dans un livre - une héroïne forte, une histoire de famille de passé- avec ce que j'aimais moins, mais ça a totalement marché et je suis conquise ! 

Et puis le gros plus du livre, ce que je reproche souvent aux livres que je lis : Je ne suis pas resté bloqué sur la fin ! Merci Angélique Barbérat ! J'ai pu découvrir ce qui est arrivé à tous les personnages et ça c'est juste trop bien ! La boucle est bouclée, et la fin magnifique ! 

 Le mot de la fin : 

Oui merci à Angélique Barbérat pour ce beau moment accompagné de ses personnages. Je ne suis pas prête de les oubliers ! 

Coup de Coeur.

mardi 13 décembre 2016

A Quatre Mains - Renée Carlino

A Quatre Mains,
De Renée Carlino,
Publié aux éditions Milady,
Romance,
415 pages,
18 € 20.

Quatrième de couverture :

Privilégiant ses études au sein d'une prestigieuse université, Mia a mis une croix sur sa vraie passion, le piano. A la mort de son père, elle part à New York et reprend le bar qu'il tenait -un lieu incontournable qui offre leur chance aux jeunes musiciens. C'est là qu'elle rencontre Will, un guitariste qui incarne exactement le style de vie auquel elle s'est refusé. Après s'être liée d'amitié avec Will. Mia lui propose de devenir son colocataire et ses certitudes volent en éclats. Peut-elle vraiment se contenter d'être sa meilleure amie ? Finira-t-elle par laisser libre cours à ses passions ?

Mon avis :

Pourquoi ce livre ? :

A croire que j'ai besoin de romance en ce moment. Voilà tout est dit !

Est-ce que cette romance ressemble à toutes les autres ?

Oui ! J'ai passé l'ensemble un bon moment, je développerai un peu plus en bas, tout ça. Mais, oh les clichés de la romance. Commençons :

1) : L'héroïne trop embêtante -pour ne pas dire c******-, agaçante (en gros tous les mots finissant par -ante lui correspondent plutôt bien.).
2) : Cette même héroïne qui se réveille à la toute fin du roman et qui découvre par hasard qu'elle est amoureuse, du personnage masculin le plus parfait.
3) : Et le petit pas en arrière de cette même héroïne, à la presque fin du roman, lorsqu'elle a avoué ses sentiments au personnage masculin, qui lui plaît, mais...

Voilà, bon c'est une liste exhaustive, si vous voulez rajouter des choses : à vos claviers !
Sérieusement elle m'a un peu agacée, mais à vrai dire je ne m'attendais pas à moins.

Un petit plus, pour le personnage masculin qui lui m'a vraiment plu : son style de musicien, sa façon d'être, sa douceur et pour couronner le tout son EXTRÊME patience, m'ont charmés. 

Le thème de la musique, m'a plu, il est je trouve bien traité et il a su donner un point positif à ma lecture. Ainsi que la présence du chien de l'héroïne. Pathétique moi ?! Je l'assume j'adore les chiens. 

Le mot de la fin :

Les romances comme ça, c'est vrai que j'ai un peu de mal, j'en ai sans doute trop trop lus... Mais bon si vous aimez les romances et la musique : allez y ! 

Ma note : 2/5

dimanche 11 décembre 2016

Confession D'un Ami Imaginaire - Michelle Cuevas

Confession D'un Ami Imaginaire, 
De Michelle Cuevas, 
Publié aux éditons Nathan, 
Roman Jeunesse, 
188 pages, 
Sortie prévue le 9 février 2017. 

Quatrième de couverture : 

Depuis quelques temps, une gêne grandit dans l'esprit de Jacques Papier : il a l'impression que personne ne l'aime. A l'école la maîtresse l'ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon de sport, et il faut même rappeler à ses parents de lui garder une place à table ! Heureusement, il y a Fleur, sa soeur et meilleure amie, toujours à ses côtés... 
Un jour, Jacques apprend la terrible vérité : il est l'ami imaginaire de Fleur ! Il convainc alors la fillette de le libérer. C'est ainsi que Jacques Papier commence un surprenant voyage, drôle et touchant - pour découvrir qui il est vraiment, et où est sa place. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

Je remercie les éditons Nathan, pour leur envoi, la boîte dans laquelle j'ai reçu leurs parutions et juste magnifique ! Merci à eux. Leur post-it m'a donné envie de le lire. Il y est écrit que c'est "une pépite, et qu'il s'agit d'un récit émouvant, intelligent et drôle". J'avais hâte de savoir ce qu'il en était.  

Pourquoi j'ai passé un bon moment ? : 

C'est un récit, court et qui se lit très vite, une jolie histoire, qui ne peut que nous toucher. Car ça parle de quelque chose que tout le monde connaît et que, certainement tout le monde à possédé : un ami imaginaire. Je n'ai pas un souvenir très clair du mien d'ailleurs. 

J'ai trouvé que l'auteure traitée un sujet super-intéressant, et très mignon. Et j'ai trouvé que c'était une super bonne idée qu'elle donne la parole à Jacques l'ami imaginaire de Fleur. 
Ce sont de courts chapitres, ce qui donne au récit une belle fluidité. 

J'ai trouvé très mignonne l'histoire de Jacques, il ne sait pas tout de suite qu'il est imaginaire et va le découvrir peu à peu. C'est émouvant et drôle de découvrir tout ça avec lui. Il décide tout de même de délaisser Fleur, pour vivre pleinement sa vie d'ami imaginaire. On sait ce que l'on perd, mais pas ce que l'on gagne et l'auteure l'a démontré ici. 
Cette partie, je dois dire m'a un peu moins passionnée... Jacques découvre d'autres enfants à qui il doit s'adapter. 

Mais la fin a vraiment vraiment touché mon coeur d'enfant quelque peu perdue. 

Le mot de la fin : 

L'auteure traite un sujet très mignon, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si je me suis un peu perdue dans le milieu. Un livre que je conseille à tous les grands enfants. 

Ma note : 3/5 

vendredi 9 décembre 2016

Jamais Deux Sans Toi - Jojo Moyes

Jamais Deux Sans Toi, 
De Jojo Moyes, 
Publié aux éditions Milady, 
Romance, Contemporaine, 
416 pages, 
7 € 90. 

Quatrième de couverture : 

Depuis que son mari a disparu de la circulation, Jess se bat pour élever seule ses deux enfants. Alors qu'elle ne s'y attendait plus, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la résidence. Accusé de délit d'initié, Ed risque la prison. Soucieux de s'acheter une conduite et d'oublier ses ennuis, il se propose de venir en aide à la jeune femme. Que va donner l'addition de leurs petits et grands désastres individuels ? 
Une histoire d'amour aussi bouleversante qu'inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

Besoin d'une jolie lecture, Jojo Moyes est, il me semble, un bon choix, même si je n'ai lu d'elle qu'Avant Toi et Après Toi. J'avais -je l'avoue- un peu peur de découvrir une toute autre histoire d'elle, qui ne traite pas de Lou et de Will... 

Pourquoi c'était le livre parfait pour me détendre ? 

Je vous l'accorde, Jamais Deux Sans Toi, n'est pas la lecture qui fait le plus réfléchir, mais c'est le genre de lecture qui se dévore et qui donne le sourire aux lèvres, et même un peu plus. 

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Jojo Moyes, elle a vraiment le don de nous faire passer de bons moments, son écriture vous emporte dans son univers, qui n'est pas forcément tout rose. Elle joue avec ses personnages et j'aime beaucoup ça.

Ce qui me faisait particulièrement peur, c'est le côté Road Trip de se livre. Je n'ai jamais aimé les Road Trip dans les romans (même Loin de Tout...). J'avais peur de m'ennuyer comme cela me le fait habituellement, mais j'ai passé un très bon Road Trip, en compagnie de Jess, ses enfants, son chien et d'Ed. 

Ils partent tous à l'aventure, alors que la situation de Jess et de ses enfants et plus que précaire. Ed l'homme chez qui travaille, entre autre Jess, décide de leur venir en aide. Celui-ci a aussi quelques problèmes d'ordre juridique...
Ed sort par les yeux de Jess, mais il est leur seul espoir pour arriver à leur but. Et les emmener à leurs destination finale. 
Et nous allons suivre cette jolie tribu, au travers de leurs péripéties. 

J'ai beaucoup rigolé et sourit, lors de ma lecture, Nikie et Tanzie les enfants de Jess n'y sont pas pour rien. Moi qui a d'habitude, du mal à m'attacher aux enfants dans les romans, là ils m'ont tout de suite charmé et profondément touché. Et ce n'est pas par leurs mignonneries quelconque. Leur histoire est très aboutie. 

J'ai sourit, mais j'ai aussi donc eu le coeur serré face à cette famille, dont l'amour est ce qui compte le plus. Malgré les problèmes, comme le dit Jess, il y a toujours des solutions, elle aime ses enfants et même si c'est difficile pour elle, c'est ce qui compte le plus. Et ça j'ai trouvé ça magnifique. 
Une belle leçon de vie que nous offre l'auteure, mais je dois dire que ce qui m'a le plus touché, c'est le message d'espoir qu'elle nous transmet. J'ai eu du mal à le refermer car j'ai vraiment passé un excellent moment avec tous les personnages. 
Et en vous écrivant cette chronique, j'ai juste une envie : m'y replonger dedans ! 

Le mot de la fin : 

Jojo Moyes est pour moi, maintenant une auteure inévitable, une auteure avec qui je suis sur de passer d'excellent moment. Son prochain roman sort en 2017, j'en suis heureuse, et il me reste encore La Dernière Lettre De Son Amant, dans ma Pile à Lire, et ça c'est chouette ! 

Ma note : 5/5 

mercredi 7 décembre 2016

Une Fille Au Manteau Bleu - Monica Hesse

Une Fille Au Manteau Bleu,
De Monica Hesse,
Publié aux éditions Gallimard Jeunesse,
Roman Jeunesse, Historique,
347 pages,
16 €

Quatrième de couverture :

La jeune fille qui a disparu est juive. 
Il faut que tu la retrouves avant les nazis

Amsterdam, 1943 

Hanneke sillonne à vélo les rues de la ville afin de se procurer au marché noir les marchandises qu'on lui commande. Ses parents ignorent tout de ses activités clandestines. Un jour, l'une de ses clientes lui fait une requête particulières. Il s'agit de retrouver une jeune fille qu'elle cachait chez elle et qui a disparu. Elle s'appelle Mirjam Roodvelt. Elle est juive. 

Mon avis : 


Pourquoi ce livre ? : 


Vous devez commencer à me connaître moi et les livres qui traitent de la Seconde Guerre Mondiale ça fait deux. Le résumé m'a énormément plu et j'avais hâte de me plonger dans ce roman... 


Pourquoi c'est un coup de coeur ? : 


Quelle histoire ! Vous devez savoir que dès que vous commencez cette histoire, il est dur de reposer ce livre, tellement on rentre dans une histoire forte et prenante. 



Hanneke a perdu le garçon qu'elle aimait à cause de la guerre, pour essayer de ne plus y penser, elle s'occupe comme elle peut... 

Elle est la reine du marché noir, quoique demande les clients elle est capable de le dénicher : chocolat, bas nylon, crème fraîche ... 
Mais un jour on lui demande de retrouver quelque chose de spécial, ce n'est pas un objet, mais c'est Mirjam une jeune fille juive, que cachée une de ses clientes et qui s'est littéralement volatilisée.

Et c'est toute une organisation qu'elle va découvrir. Des gens de son âge qui prennent des risques considérables pour sauver, comme ils le peuvent, des vies. 

Alors Hanneke va essayer tant bien que mal, de retrouver Mirjam,de qui elle ne connaît rien. Elle va essayer de percer le mystère de cette jeune fille et va peu à peu s'attacher à elle. Car elles se ressemble beaucoup, mais Mirjam court un grand danger... 


Je me suis totalement plongée dans cette histoire, j'ai envie de dire belle histoire, même si le contexte est très dur, qu'Hanneke est à la recherche d'une jeune fille dont la vie est plus qu'en péril. 
L'auteure nous livre une belle histoire d'humanité, de solidarité, d'amour, malgré la période et l'histoire qui va se "jouer". 
Et j'ai étais -là encore- totalement touché par Hanneke, Mirjam et les autres. 
Les personnages sont super bien développés on s'attache tout de suite à eux et l'histoire est parfaitement ficelée. En plus d'être addictive, l'histoire et ce que nous réserve l'auteure m'a vraiment surprise. Elle n'hésite pas à surprendre ses lecteurs et j'ai adoré découvrir cette histoire en sa compagnie ! 

Le mot de la fin : 

Un roman magnifique, j'ai découvert, au-delà de la Seconde Guerre Mondiale, des personnages, fort, courageux et plein d'humanité et j'ai beaucoup aimé découvrir ceci dans un livre jeunesse. 

Coup de Coeur