jeudi 20 avril 2017

Miss Cyclone - Laurence Peyrin

Miss Cyclone, 
De Laurence Peyrin, 
Publié aux éditions Calmann-Lévy, 
Roman Contemporain, 
342 pages, 
19 € 50. 

Quatrième de couverture


Coney Island, là où New York se jette dans la mer, est un endroit enchanteur l'été, avec sa fête foraine légendaire et fantomatique l'hiver quand les manèges sont à l'arrêt. C'est là qu'Angela et June, 16 ans, ont grandi ensemble. Deux jeunes filles vives et joyeuses, que rien ne destinait à s'entendre, et que rien ne peut séparer. 

Mais une nuit, la nuit où toute la jeunesse new-yorkaise pleure la mort de John Lennon, leur vie prend un tour inattendu : Angela, par un mélange de fatalisme et d'innocence, accepte de son petit ami ce qu'elle ne voulait pas vraiment. Parce qu'elle noise pas en parler à June, son silence devient un secret... Et leur destin à toutes les deux en sera changé à jamais. 




Mon avis : 


Pourquoi ce livre ? 


Je remercie les éditions Calmann-Lévy de m'avoir proposé l'envoi de ce livre. Comment refuser après La Drôle de Vie de Zelda Zonk et Hanna ? J'avoue avoir eu un peu d'appréhension tant ces deux romans, m'ont chamboulé, mit des papillons dans le ventre. Deux gros coups de coeur, qui placent la barre haute ! 


Attention Gros Coup de Coeur ! 


Je sens que cet avis va être très désordonné tellement ce livre m'a bouleversé, alors d'avance pardon si je pars dans tous les sens. Mais ça en vaut la peine vraiment ! 


D'ailleurs, d'habitude pour un avis j'écris d'abord la quatrième de couverture et la présentation, mais là je dois commencer directement, tellement les émotions sont fortes. 


Cela fait longtemps que je n'ai pas ressenti ceci pour une lecture : 


Nous retrouvons l'auteure dans une histoire simple à vrai dire, l'histoire d'Angela et de sa meilleure amie de toujours June. J'ai fais la connaissance d'Angela et June à proximité de New York elles ont au début du roman 16 ans et nous les quittons à l'aube de leurs 40 ans. 


Elles sont tellement différentes toutes les deux, que l'on peut se demander, comment sont-elles restaient amies sur le long terme. Et ce qui les lient. 

June est, et veut être très libre, elle ne veut pas avoir la vie de Madame Toutlemonde. Elle veut vivre pour elle à fond. Ne pas rentrer dans une case. Elle est très à l'aise avec elle même, tout le contraire d'Angela 
Angela qui elle a un parcours plus "classique", mariage, enfants, mari, mère au foyer... Mais son chemin va se révéler un peu plus compliqué que ça...  
Car Laurence Peyrin, va malmener cette dernière que nous suivons tout au long du récit. 
Mais il n'y a pas qu'Angela et June...

C'est une histoire d'amitié, mais pas que. C'est une histoire de vie, mais pas que. C'est une histoire de famille, mais pas que. C'est une histoire d'amour. Et c'est une histoire qui m'a bouleversé, chamboulé, tout au long du livre. 

Le décor s'y prête pas mal je trouve également, il m'a beaucoup plu. 
C'est simple lorsque vous commencez Miss Cyclone, apprêtez-vous à en ressortir différent, tant les personnages sont attachants. Chamboulé c'est vraiment l'adjectif qui me correspond à la fermeture du roman.
 J'ai tellement aimé ses personnages, -et comme pour ses romans précédents- que  j'ai ressenti des papillons dans le ventre à la dernière ligne du roman. 
Comme vous voyez je ne suis pas ressortie de ma lecture indemne, et ses personnages vont me trotter dans la tête longtemps à coup sur ! 

Laurence Peyrin, devient à mon coeur de lectrice, une auteure incontournable ! 


Le mot de la fin : 


C'est un immense coup de coeur, une pépite et une bombe qui explose des papillons (si, si). 

Si je ne vous aie toujours pas convaincus après ça ... 

Coup de Coeur. 

mardi 18 avril 2017

Leopard Hall - Katherine Scholes

Leopard Hall, 
De Katherine Scholes, 
Publié aux éditions Belfond, 
Roman Contemporain, 
631 pages, 
22 €, 
Date de sortie : 20 avril 2017.

Résumé : 


Avec les paysages de l’Afrique pour toile de fond, Katherine Scholes signe un nouveau roman envoûtant, magnifique portrait d'une jeune femme à la recherche de ses racines, doublé d'une fresque passionnante sur l'histoire du Congo des années 1960. 


Mon avis : 


Pourquoi ce livre ? : 


Je fais partie avec 7 autres blogueuses d'une nouvelle aventure. Les éditions Belfond lancent leur nouvelle collection : Le Cercle Belfond. Vous pourrez retrouver nos aventures sur Facebook ici  ! 
 

Voyager en Afrique : 


Je ne me souviens pas avoir voyagé au Congo, c'est chose faite, et j'ai beaucoup aimé ce voyage. 


Nous sommes en 1964, en Australie, Anna une jeune femme va découvrir que son père mourant essaye de la retrouver pour lui céder son héritage et lui dire au revoir. 

  Anna ne connaît pas cet homme, mais se décide tout de même à faire le voyage au Congo. 
Elle ne sait pas ce qui l'attend et qu'elle va découvrir des éléments de sa vie dont elle n'avait pas connaissance et qui pourrait bien la bouleverser ... Ella va devoir apprendre à se reconstruire avec tout ceci. 

En parallèle Dan quinquagénaire, ancien soldat, va se retrouver au coeur de la guerre et va devoir combattre ceux qu'on appelle les Simbas qui souhaitent renverser le pouvoir. Nous allons le suivre au coeur de son unité. 


L'auteure a su dresser un tableau des paysages d'Afrique comme si nous y étions. Je ne connaissais pas cet aspect de l'histoire. Je n'ai pas étais perdue dans ce contexte politique complexe car l'auteure pose les bases et maîtrise le sujet à la perfection. Le récit est très riche. 


Mais je me suis quelquefois perdue par moments par ses descriptions très poussées et quelques longueurs dans le récit. 

J'ai surtout ressentie ces longueurs avec les premiers chapitres sur Dan. En effet se retrouver en plein coeur des combattants ne m'a pas passionné, mais peu à peu ces passages m'ont plus plu et le personnage de Dan est très attachant grâce à sa grande humanité. 
Certains passages m'ont mit la chair de poule, elle y dépeint divers personnalités d'hommes très intéressant à décrypter. Mais personnes n'est invincible ... 

Anna va rencontrer pour sa part Eliza, qui va l'aider dans ses recherches. C'est un personnage qui m'a beaucoup plu et marqué. C'est une femme forte, qui sait ce qu'elle veut et qui va chambouler Anna, comme une seconde mère pour elle. 


Des personnages fort que j'ai apprécié de la première à la dernière page et qui m'auront marqués ! 


Et puis cette couverture ! Magnifique ! 


Le mot de la fin : 


Un contexte difficile que doit affronter le Congo, des personnages forts, marquants, qui doivent apprendre à se construire, reconstuire. Une lecture que j'ai beaucoup aimée. 


Ma note : 3,5/5 





mercredi 12 avril 2017

Le Mari De Mon Frère - Gengoroh Tagame


Le Mari De Mon Frère, 
De Gengoroh Tagame, 
Publié aux éditions Akata, 
Trois tomes disponibles, 
Manga,
7 € 95. 

Quatrième de couverture : 


Yaichi élève seul sa fille. 

Mais un jour, son quotidien va être perturbé... 
Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau ! Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon pour y réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yachi n'a alors pas d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. 



Mon avis : 

Pourquoi ces mangas ? 


Je ne lis que très rarement des mangas mais ... 

Sélectionné au Festival de la Bande Dessiné d'Angoulême cette année, je n'ai pu me résoudre en lisant le résumé, à ne pas découvrir cette série. Série qui comportera 4 tomes. 




Une série coup de coeur ! : 

Dès le premier tome j'ai été charmé par cette famille Japonaise. Trois personnages qui vont apprendre à se connaître et à se découvrir peu à peu. 

Mike Canadien vient frapper à la porte de son beau-frère Yaichi au Japon. Son mari est décédé et il décide de partir dans les pas de ce dernier. 
Yaichi ne s'attend pas à cette visite et en premier temps est dérangé par la venu de cet homme différent de lui. Une homosexualité tabou au Japon. 
Mais Kana la jeune fille de Yaichi, va être ravie de cet oncle débarqué d'un autre continent. 

J'ai trouvé un parfum de tolérance tout au long du livre, qui à su me toucher. Surtout le personnage de Kana, qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. 


Dès le premier tome j'ai étais conquise, et je n'avais qu'une envie poursuivre mon voyage au Japon. 


Les dessins sont adorables, et à chaque fin de chapitre, Gengoroh donne la parole à Mike qui nous parle de la "Culture Gay". J'ai découvert et beaucoup aimé ces passages, qui sont enrichissant. 


Les dessins sont très fins, un régal. 



Le plus c'est d'avoir pu rencontrer l'auteur, venu du Japon au Festival de la BD. Et je remercie mon amie Mélusine du blog Carnet Parisien de m'avoir offert le troisième tome <3


Malgré la barrière de la langue l'auteur est adorable et a prit le temps de nous dessiner et dédicacer nos mangas. 


Le mot de la fin : 


Un plein de tolérance et d'amour, j'attend avec impatience la sortie du dernier tome ! 


Coup de Coeur. 

lundi 10 avril 2017

Le Cercle Belfond






Aujourd'hui je vous retrouve pour vous parlez d'une jolie aventure dont j'ai la chance de faire partie. 
La maison d'édition Belfond crée une nouvelle collection : Le Cercle Belfond. Des romans de littérature féminine étrangère. 

Une collection avec une large palette de genres : de la saga exotique, du suspense psychologique, des comédies romantique.. Le Cercle Belfond promet des intrigues passionnantes, enrichissantes, irrésistible avec des héroïnes qui nous ressemblent. Ca ne vous donne pas envie ? 
J'ai la chance de faire partie de cette aventure comme je vous le disez plus haut avec 7 autres blogueuses, je suis très contente de pouvoir partager ça avec elles : 

Emilie 
Chrystel 

Emilie 
Johanna 
Laurie 
Lea 
Solène


Moi, ce qui me rend si enthousiaste c'est le partage, -c'est pour ça d'ailleurs que mon blog existe- et quoi de mieux que de partager sur des livres qui nous plaisent ? 
Et Le Cercle Belfond a inauguré aujourd'hui son groupe sur Facebook, un groupe ou nous allons partager, échanger, avec vous de nos lectures, nos ressentis, sur les neuf romans qui vont paraître en cette année 2017. 




Le premier roman Leopard Hall de Katherine Scholes est à paraître au 20 avril et je peux déjà vous dire que c'est une très belle découverte ! On se retrouve le 21 mai, pour parler de ce roman sur le groupe. 

Je vous retrouve très vite sur la page, et je remercie Carine pour cette belle aventure. Merci à vous. 





dimanche 9 avril 2017

Les Couleurs de La Vie - Lorraine Fouchet

Les Couleurs de La Vie, 
De Lorraine Fouchet, 
Publié aux éditions Héloïse d'Ormesson, 
Roman Contemporain, 
394 pages, 
21 €. 

Quatrième de couverture : 

Fraîchement débarquée de son île bretonne à Antibes pour devenir la dame de compagnie de Gilonne, Kim est frappée par la complicité qui unit cette ancienne actrice à son fils unique. Aussi, quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle apprend que celui-ci aurait disparu des années plus tôt... Gilonne est-elle victime d'un imposteur ? Guidée par son désir de protéger celle qui pourrait être sa grand-mère, Kim va tenter de percer le secret de cette mystérieuse famille. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

L'année dernière j'ai eu un immense coup de coeur pour Entre Ciel et Lou, le précédent roman de l'auteur, que vous avez d'ailleurs élu meilleur roman contemporain pour le Prix Littéraire des Chroniqueurs du Web 2016. J'ai pu rencontrer la semaine passée l'auteure et qu'elle rencontre ! Je vous raconte ceci d'ailleurs bientôt ! 

Une lecture qui met du sable entre nos mains : 

Quel plaisir de retrouver les mots de Lorraine Fouchet ! 

Ici l'auteure nous conte l'histoire de Kim, qui va après un choc émotionnel décider de quitter son île de Groix -un mois- pour Antibes et tenir compagnie à une vieille dame, histoire de réfléchir à son avenir. Elle se fait embaucher par Côme le fils de Gilonne, une vieille dame qui l'adopte tout de suite grâce à sa chevelure rousse. Mais Kim, va bientôt découvrir que Côme le fils de Gilonne est décédé deux ans auparavant. Mais qui est Côme alors ? 

Lorraine Fouchet m'a juste envoutée, j'ai eu du mal à lâcher son roman. (Pourquoi il faut partir travailler?) 

Une histoire de famille mais pas que. D'amour mais pas que. D'amitié mais pas que... J'ai eu souvent le coeur serré en découvrant cette histoire, l'histoire de Kim, de Côme et de Gilonne. Tous les trois ont un point commun : le manque d'amour d'une mère. 
Et c'est touchant. 

Elle inclut dans son récit une énigme qui a su me tenir en haleine jusqu'à la révélation. J'ai adoré ce mystère autour de l'identité de Côme et de la personnalité de Gilonne. Et tout devient plus clair petit à petit. Nous faisant voyager entre la région niçoise, l'île de Groix, mais aussi dans le passé... 

J'ai aimé retrouver les voisins âgés, de Gilonne, j'ai retrouvé des traits de certains des patients que je peux croiser. Et Jules alors ? Je vous laisse découvrir ce vieux monsieur qui m'a tout de suite charmé. 

La fin m'a donné le sourire, l'auteure a vraiment de l'empathie pour ses personnages et ça se ressent jusqu'à la dernière page du roman. J'ai eu du mal d'ailleurs à les quitter. 

Un clin d'oeil à Uriel. 

Le mot de la fin : 

Un voyage entre l'île de Groix et Antibes qui sent bon la mer, les embruns et l'impression d'avoir les pieds dans le sable. Je ne peux que vous conseiller ce livre ! 

Ma note : 5/5 


vendredi 7 avril 2017

La Jeune Fille Sur La Falaise - Lucinda Riley

La Jeune Fille Sur La Falaise, 
De Lucinda Riley, 
Publié aux éditions Charleston, 
Roman contemporain, 
622 pages, 
9 € 50 

Quatrième de couverture : 

En plein chaos sentimental, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande, dans la ferme famille. C'est là, au bord d'une falaise, qu'elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille étrange et attirante qui va changer sa vie... 
En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, Grania va découvrir le lien qui les unis leurs deux familles depuis des années. D'une histoire d'amour incroyable à Londres en temps de guerre à une relation compliquée dans le New York d'aujourd'hui, les destins des Ryan et des Lisle s'entremêlent tragiquement depuis un siècle. 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? : 

J'ai gagné en février dernier, le concours qu'avaient organisé les éditions Charleston, et j'ai remporté un an de livre de poche. Autant vous dire que je suis très heureuse. Et Elise des éditions Charleston m'a conseillée de commencer par ce roman-ci. Merci à vous. 

Un roman comme je les aime : 

Je ne vais pas passer par quatre chemins, j'ai passé un  bon moment avec ce livre ! 

J'ai fais la connaissance de Grania, qui comme le dit le résumé, rentre en Irlande chez ses parents, pour se ressourcer et s'éloigner un peu de New York. 
Elle va faire la connaissance d'Aurora, en se promenant. Cette petite fille la trouble mais elle la fascine tout de suite par son aisance. Elle va décider de parler de cette rencontre à sa mère, et celle-ci va fortement lui déconseiller de s'approcher d'Aurora et sa famille ... Mais Grania va être comme aimanté par Aurora. 
Et elle va découvrir peu à peu, à travers des lettres et le récit de sa mère son histoire, l'histoire de sa famille et de celle d'Aurora qui remonte en 1914 ... 

J'ai tout de suite aimé me plonger dans cette histoire de famille, découvrir peu à peu son histoire. Et par la même occasion découvrir l'écriture de l'auteure, que j'ai trouvé très agréable, fluide sans de réelles longueurs, pour un livre de cette épaisseur . Je me suis très vite attaché au personnage de Grania dès les début. Elle m'a tout de suite intriguée. 
Mais peu à peu les autres personnages font leurs apparitions, et des histoires très touchantes qui se profilent sur plusieurs générations, refont surface. 

Le retour en 1914 m'a tellement touché, plu, j'ai beaucoup aimé découvrir le personnage de Mary. Je ne voulais plus lâcher ma lecture. 
L'auteure maîtrise à la perfection le suspens et nous malmène, nous lecteurs, en passant d'une époque à une autre. 

Le point négatif ici -car oui il y en a eu un-, c'est le trop de fait. J'avoue mettre lassé de trop d'histoires bouleversantes, et je n'ai pas été sensible à la fin du livre, ce qui est vraiment dommage. 

Mais je garderai à coup sur un très bon souvenir de cette lecture, qui m'a fait voyagé de l'Irlande à l'Angleterre en passant par New York. 

Le mot de la fin : 

J'ai passé un bon moment de lecture, avec cette famille attachante, qui cache de lourds secrets. Un roman comme je les aime. 

Ma note : 4/5 

samedi 1 avril 2017

Mon Midi, Mon Minuit - Anna McPartlin

Mon Midi, Mon Minuit, 
d'Anna McPartlin, 
Publié aux éditions Cherche Midi, 
Roman Contemporain, 
394 pages, 
21 € 
Sort le 6 avril 2017 


Quatrième de couverture : 

A la suite d'un drame, le monde d'Emma, jusque-là rempli de promesses, s'effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d'elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre... 

Comment survivre à la perde et au chagrin ? Quel courage l'existence peut-elle parfois exiger de nous ? 

Mon avis : 

Pourquoi ce livre ? 

Je remercie Benoit et la maison d'édition Cherche Midi pour l'envoi de ce livre. 
C'est Fiona l'année dernière après une petite période de déprime qui m'avais envoyé le premier roman de l'auteure. Un gros coup de coeur... 

Une jolie lecture :

Quel plaisir de retrouver la plume d'Anna McPartlin ! 
Après le deuil traité dans Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, l'auteure nous parle ici de reconstruction de soi après un deuil...

Si j'aime tellement l'écriture de l'auteure, c'est qu'elle ne fait pas du tout dans le larmoyant. Bien au contraire. Elle a le don de traiter un sujet grave, et le rendre positif sous tous les angles. Si au début mon coeur s'est fendue, j'ai beaucoup rigolé, j'ai été touché, et j'ai été heureuse de suivre cette bande d'amis. 

En effet nous faisons la connaissance de 6 très bons amis. Qui vont devoir épauler Emma, à qui va arriver un drame atroce. Nous les retrouvons jours après jours, phase après phase de leur vie. Des morceaux de vies que j'ai adoré retrouver. Même si j'ai eu peur, à un moment de m'ennuyer un petit peu, je me suis sentie un peu perdue dans l'histoire, ne sachant pas où l'auteure voulait nous mener. Mais ce ressenti est très vite partie. 

L'auteure nous livre un message d'espoir qui a su me toucher au plus profond de moi, et m'a aidée dans mon propre chemin. 

Les personnages sont comme toujours parfait, tous autant qu'ils sont. Je me suis attachée à tout le monde mais plus spécialement au frère d'Emma, Nigel qui est prêtre. Il a eu ce petit quelque chose qui a su me toucher, et j'étais heureuse de le retrouver régulièrement lors de ma lecture. 

J'ai eu un pincement au coeur de laisser ses amis ou plutôt cette famille, car pour moi c'est ce qu'ils sont tous, une famille. Mais l'auteure nous fait une fin digne de ce nom, une fin comme je les aimes. 

Si je m'étais promis de ne pas comparer ce livre, avec le précédent de l'auteure, je n'ai pas eu à la fin de ma lecture le même ressentie qu'avec son premier livre... 

Et puis je ne peux que le souligner,  cette couverture est vraiment magnifique un vrai objet livre, que je suis ravie d'avoir dans ma bibliothèque ! 

Le mot de la fin : 

Ravie d'avoir passé un nouveau moment avec l'auteure et ces personnages si attachant. J'ai adoré découvrir le midi et le minuit d'Emma. 
Et puis si vous n'avez pas lu Le Dernier Jour de Rabbit Hayes, -c'est mal- il faut le lire. 

Ma note : 4,5/5